L’intérêt général ou l’intérêt particulier de certains?

Selon Jean Jacques Rousseau: l’intérêt général est la somme des intérêts particuliers. Cette théorie signifie que les intérêts des uns équilibrent ceux des autres, que les intérêts de tous ont un point commun: l’intérêt général.

Ainsi, la démocratie devrait parvenir à déterminer l’intérêt général du peuple. Elle y réussirait si chacun savait définir où est son intérêt et savait rester « raisonnable » dans ses revendications. Mais ce n’est pas le cas.

Nous avons tous besoin des uns et des autres, nous faisons partie d’une collectivité: ce qui nuit à certains, nuit aux autres et vice versa.Voici des exemples:

1)Si les employés d’une entreprise ne travaillent pas parce qu’ils sont insatisfaits de leurs salaires ==>l’entreprise ne gagne pas d’argent==> l’entreprise bloque les salaires voire licencie ses employés.  Au final, les employés en voulant obtenir plus, ont perdu ce qu’ils avaient.

2)Les retraités reçoivent une pension qui provient de l’argent prélevé sur les salaires des actifs. Donc les retraités ont besoin des actifs pour vivre leur retraite sereinement.  Par conséquent, il faut veiller à prendre des décisions concernant les régimes de retraite que les actifs puissent supporter. Sinon, le système de répartition entre actifs et retraités risque d’exploser et tout le monde sera perdant.

Ces exemples montrent qu’il faut toujours voir sur le long terme avant de prendre une décision, que nous dépendons les uns des autres et que notre intérêt n’est pas forcément là où nous le croyons. En voulant plus, nous finissons souvent par obtenir moins.

Malheureusement, beaucoup de Français n’ont pas ce recul ou du moins ne se soucient pas des conséquences à moyen/long terme: la preuve en est toutes ces grèves, manifestations que nous pouvons voir et tous ces discours démagogiques que nous entendons à longueur de journée.

Par conséquent, la démocratie n’arrive pas à définir et à respecter l’intérêt général. Elle se laisse dominer par les intérêts particuliers de certains.

green.jpggreen.jpggreen.jpg



1 commentaire

  1. jean-louis 22 mars

    Sympa l’intérêt général.
    Bon, il faut quand même ne pas le confondre avec :
    - le fait que c’est à tous qu’on destine un projet
    - le fait que c’est l’idée de l’intérêt général qui germe au sein d’un intérêt particulier
    - le fait qu’on ne tient aucun compte des avis des gens
    - le fait qu’il ferait partie d’une façon de penser convenue, habituelle, sensée admise par tous.

Laisser un commentaire

L'air du temps |
vision libre |
jacquemiche2 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Virginie et Christophe
| Le blog d'Aurel
| aucafeducoin