Critiqueur critiquable?

Je connais des personnes qui ne peuvent s’empêcher d’avoir un regard critique sur tout ce qui les entoure. Elles ont une envie irrésistible de communiquer sur les faiblesses, les aberrations, les absurdités, les imbécilités, le ridicule des comportements, des propos, des situations et des évènements qu’elles observent ou ont observés. Elles sont telles des rapaces, à guetter le moindre signe de faiblesse, de laideur et de bêtise qu’il y a chez ceux qu’elles côtoient ou croisent. La perfection est rare donc elles pourront continuer de critiquer indéfiniment…Et puis la perfection est subjective: ce qui est parfait pour certains, ne l’est pas pour d »autres et vice versa. Enfin « La critique est aisée, mais l’art est difficile » (Philippe Néricault).

Ces personnes-là nous gâchent la vie même si elles n’ont pas forcément l’intention de nous blesser, ni de nous déprimer ou nous dégoûter. Car elles nous empêchent de voir les choses sous l’angle positif, d’avoir foi dans la vie et de croire en l’Homme. Elles ont beaucoup de mal à faire des compliments ou exprimer un quelconque enthousiasme à l’encontre d’un individu ou d’un groupe: une critique, c’est tellement plus amusant et défoulant qu’un éloge. Surtout, elles redoutent plus que tout de passer pour des gentils, des amoureux, des naïfs, ou des optimistes. Du coup, elles font abstraction des qualités, du bien, du beau, des sentiments et des émotions positifs.
Sûres de leur perspicacité, ces personnes ne cessent de nous juger. Elles nous collent des étiquettes (dont nous avons beaucoup de mal à nous débarrasser) et nous font passer pour des êtres médiocres voire pitoyables. Par conséquent, nous finissons par croire réellement en notre médiocrité et en celle des autres.

Beaucoup de ces critiqueurs sont en réalité des moqueurs: ils veulent faire rire et s’attirer les applaudissements du public. Ils utilisent nos erreurs et nos faiblesses pour séduire les autres. Ils ne peuvent résister à la tentation de faire un bon mot, quitte à ce que ça nuise aux personnes concernées!

Certains le font pour exprimer leur pouvoir, leur domination, autrement dit rappeler « qui est le patron ».
D’autres s’illusionnent et veulent nous faire croire que leur objectif est de nous rendre service. Mais n’est-ce pas plutôt leurs intérêts qu’ils défendent? Ils veulent que l’on devienne ce qu’ils aimeraient qu’on soit. Et, cela ne va pas forcément nous rendre plus heureux.

nullnull

Certes, personne ne peut nier qu’il est indispensable de connaître ses faiblesses et qu’il est dans son intérêt de progresser.
Mais, d’une part, sommes-nous réellement tels que ces critiqueurs nous décrivent? Et si oui, nous apprennent-ils quelque chose? Car ils ont souvent le don de nous reprocher des défauts dont nous avons conscience et ce, depuis longtemps!
D’autre part, il est encore plus utile de connaître ses points forts.

Attention, toute critique n’est pas à rejeter! Mais il faut la prendre avec recul pour n’en retenir que les informations utiles à notre connaissance de nous-même, des autres et du critiqueur. Il ne faut pas la prendre au pied de la lettre. Il ne faut pas laisser cette critique atteindre notre confiance en soi et notre amour propre. Il faut s’en servir pour avancer.

Il est difficile d’adopter un comportement rationnel et objectif face à une critique car nous sommes influencés par le lien que nous avons avec le critiqueur. Certaines critiques sont intéressantes à exploiter mais nous les négligeons car elles émanent de personnes auxquelles nous accordons peu de crédit et à l’inverse, nous tenons compte d’autres critiques qui mériteraient d’être relativisées voire ignorées.
Généralement, si le critiqueur nous est inconnu, nous avons une faible envie de lui plaire et de lui faire plaisir. Donc sa critique a généralement peu d’impact sur nous. Mais s’il s’agit d’une personne à laquelle nous souhaitons ressembler ou/et que nous admirons, nous attacherons plus d’importance à ses remarques.
S’il s’agit d’un proche, nous avons vraiment envie de lui plaire ou/et de lui faire plaisir. Et plus l’amour qu’on lui porte est fort, plus cette envie est forte. Alors, sa critique a un impact assez important sur nous: elle nous blesse et nous attriste car elle signifie que nous avons échoué dans notre tentative de lui plaire ou de lui faire plaisir, et qu’à ses yeux nous ne sommes pas à la hauteur. C’est pourquoi, un critiqueur peut être particulièrement nuisible auprès de ses proches s’il ne cesse de les critiquer. Ses proches peuvent vraiment perdre confiance en eux. Ou la relation avec son entourage peut se bloquer: autrement dit, pour se protéger des critiques, ses proches peuvent réagir en cessant petit à petit d’en tenir compte ou/et en agissant en cachette, ou au contraire, pour s’affirmer, en ayant le comportement opposé à celui réclamé.

Finalement, on s’aperçoit que la critique a plutôt un effet négatif surtout si elle est fréquente ou pire systématique. Elle a tendance à enlaidir notre vie et à décourager les bonnes volontés. Il ne faut pas critiquer à tort et à travers car on peut sous-estimer l’effet que nos remarques auront sur autrui et les conséquences peuvent être contraires à celles recherchées.
Dans le fond, nous avons tous soif de soutien, de reconnaissance et de compliments. Et nous sommes prêts à faire plus d’efforts quand nous sommes encouragés que lorsque nous sommes critiqués.
Et puis, n’est-ce pas préférable de chercher le positif en chacun que le négatif?



Laisser un commentaire

L'air du temps |
vision libre |
jacquemiche2 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Virginie et Christophe
| Le blog d'Aurel
| aucafeducoin